29 décembre 2008

Ste-Brigitte de Laval

Noël plutôt triste
un cancer des ganglions
s'en prend à ma mère
Dès mon arrivé à Québec on m'a annoncé la mauvaise nouvelle. On ne sait pas encore l'étendu des dégats et je compte sur ma mère pour me tenir au courant. Faut d'abord qu'elle passe un scanner. Elle a beau m'avoir dit qu'elle préfère que ce soit elle qui soit touchée que n'importe laquelle de ses filles ou de ses petits enfants. J'ai beau savoir que le développement de cette maladie est souvent plus lente si on est plus âgé, j'aurais préféré moi, que ce soit moi qui écope. Je suis déjà passé au travers une fois. J'ai le courage et la discipline nécessaire pour y arriver et je suis suffisamment tête en l'air pour ne pas faire trop d'angoisse avec tout ça. Je sais que ma mère est courageuse et que son amoureux fera tout pour l'aider, mais je trouve que j'habite vraiment trop loin d'elle. Je me sens en ce moment probablement comme elle lorsque c'était mon tour: inutile et triste.
Le chalet qu'on avait loué à Ste-Brigitte de Laval était bien tranquille, nous avons jouer aux cartes, au Scrabble et au Docte Rat, mangé et bu mais sans avoir vraiment le coeur à la fête. Nous nous sommes un peu serré les coudes, je me suis sentie plus près de mes soeurs, personne n'a dit les vacheries habituelles et personne n'était complètement saoul. Le paysage était très beau, les arbres étaient tout enneigés à notre arrivé. Les montagnes alentours étaient rondes comme des chats paisibles, le ruisseau pas encore complètement gelé faisait des glouglous qui ressemblaient à des ronronnements.
Dire qu'avant de partir c'est pour moi que je m'inquiétais parce que j'avais une bosse qui grossisait de jour en jour. Après examen par un oncologue, ce ne serait qu'un petit kyste, qui d'ailleurs ne grossit plus. Ma joie n'aura durée que 24 heures. Je persiste pourtant à l'entretenir en moi et autour. Bien sur c'est une joie plus tranquille qui se nourrit d'un rayon de soleil sur la glace, d'une tuque d'enfant un peu de travers, d'un écureuil noir apperçu en passant.
Mes voeux de cette année seront comme pour l'année passée, Joie, Amour et Paix mais j'ajoute la Santé, c'est si précieux.

4 commentaires:

Panthère rousse a dit...

Très beau texte, Line. Je suis triste pour toi... Mais aussi bien soulagée que tu n'aies qu'un kyste.

Crispi ou Djo a dit...

C'est beau. C'est émouvant. On ne peut que penser à elle et à toi.

Le cancer des ganglions est un des cancers qui se traitent le mieux. Et en plus, elle est âgée donc elle a beaucoup de chance, si je peux me permettre ce terme, de son côté.

Gros calin.

xx


Djo

linerouge a dit...

Merci chère Panthère rousse, tu as été ma meilleur accompagnatricre durant les traitements de radio et chimiothérapie. Avec toi j'ai voyagé en Europe le cul dans une salle d'attente. Tu restes une amie précieuse.

Line

linerouge a dit...

Je pense à ma mère tout les jours, ou je devrais dire à chaque seconde. Merci de ta compassion Djo, je t'exprime ma sympathie pour ton père qui a connu cette maladie de près aussi. Prend bien soin de ta mère et embrasse la pour moi la prochaine fois que tu la verras.

Line