17 juin 2012

Engoulevent


Engoulevent

De tous les oiseaux qui sillonnent le ciel du Québec, l’engoulevent d’Amérique est le plus troublant.  Je l’ai entendu tous les étés de ma vie.  Enfant, il m’effrayait car je prenais son cri pour celui des vampires.  Maintenant ces oiseaux nocturnes sont mes compagnons de balcon.  Ils viennent se nourrir autour des lampadaires et font des acrobaties entre les fils électriques et les cordes à linges des ruelles.  J’ai même aperçue une femelle couvant ses oeufs sur le sol de cailloux entourant une sculpture moderne en bordure de l’autoroute la plus bruyante de Montréal, le Métropolitain.  Son plumage se confondait avec les pierres et c’est le clignement d’un de ses yeux qui avait attiré mon attention tant elle était immobile.

L’été va arriver
l’engoulevent l’a annoncé
hier soir à minuit

Ce texte fait partie d'une série écrite pour un concours que j'ai gagné, un concours de haïbun, Marco-Polo 2007.  Un haïbun est un texte en prose contenant un ou des haïkus.  J'en faisais sans le savoir sur ce blogue et le sujet du concours était: Je.  Ce que je fais également dans mon blogue.  Détail supplémentaire, nous devions prendre toutes les lettres de notre nom au complet et trouver un mot commençant par chacune de ces lettres et produire un texte et un haïku sur ce mot devenue notre thème.  Comme je n'ai pas la tête à écrire, c'est le temps des festival à Montréal, les Francofolies viennent de se terminer et aujourd'hui je vais au Festival folk sur le canal, je sors ce texte des boules à mites.  Je ne l'avais pas publié car je le trouve trop long.  J'ai décidé de le faire en morceau, par petits bouts.  Il fait trop beau pour s'enfermer devant un ordinateur.  Je n'ai pas encore de portable et je préfère la vie à l'écriture.  Profitez vous aussi de la vie et de ses belles journées qui ne font que passer, tout comme nous.

2 commentaires:

francoisdonatien a dit...

Merci pour l'illustration. J'entends le cri caractéristique des engoulevents tous les soirs d'été à Montréal, mais je n'ai jamais réussi à en observer un. Ils semblent voler très haut

linerouge a dit...

Les engoulevents volent à la hauteur des insectes. Il suffit d'attendre un soir d'orages et tu en verras surement.