23 octobre 2008

Respirez


Parti ce matin
glissant sur la rivière
un train de brouillard
Cette deuxième esquisse à l'aquarelle s'intitule Respirez. C'est un ultimatum. C'est essentiel et je ne connais rien de mieux pour passer un bout difficile que de prendre une grande respiration. C'est aussi vrai pour un accouchement que pour résister à l'envie d'envoyer promener ma patronne. Quand les moments difficiles sont vraiment longs alors sortir respirer dehors devient une planche de salut. Et quand on ne peut même plus sortir alors les paysages de grand air nous reviennent en mémoire en prenant une grande respiration. Les heureux moments de canots camping que j'avais vécu en famille m'ont souvent aidé à changer d'air. Quand en séance de radiothérapie ou je ne devais absoluement pas bouger et que je me sentais coincée dans la salle blindée, je m'imaginais sur cette rivière, La Rouge, ce matin précis de brume légère alors je respirais mieux. Aujourd'hui, je ne suis pas allée travailler parce que j'avais la nausée et un mal de ventre qui m'ont gardé au lit jusqu'à midi. Je me suis prise par la main pour aller dehors prendre un peu d'air, le soleil brillait et ça sentait les feuilles séchées malgré le froid qui s'est bel et bien installé. En rentrant je me sentais déjà mieux.
Sortir prendre l'air
dans la fraîcheur automnale
-derrière une fumeuse

2 commentaires:

Crispi ou Djo a dit...

Beau, comme toujours :)


Djo

Anonyme a dit...

Merci, la beauté m'inspire mais n'est pas toujours au rendez-vous.

Line rouge