06 juin 2009

Le lac St-Joseph





Le lac St-Joseph

contient tant de souvenirs

et des algues bleus

J'y suis allé il y a deux ans, plus précisément au Centre Duchesnay où j'ai grimpé d'arbre en arbre à m'en allonger les bras. J'ai adoré mais j'ai aussi apprécié le spa pour y relaxer mes muscles rarement autant sollicités. Je connais cet endroit depuis mon adolescence, j'y ai fait mes premiers kilomètres en ski de fond. J'y ai même participé à une course dans cette discipline ou je suis arrivée cinquième. Nous étions cinq à terminer la course dans une véritable tempête de neige, les autres ayant abandonnée. Je n'ai malheureusement rien d'une athlète mais j'aime me dépasser physiquement. J'ai du courage et de la persévérance mais comme on dit: un frame de chat. Ma fille n'a pas héritée de moi, son corps est solide et se muscle facilement. Elle a des mollets d'enfer. Avec son physique j'aurais fait les olympiques car j'adore bouger. J'ai essayé bien des sports : la gymnastique sportive ou je me suis cassé le nez et deux dents sur la poutre d'équilibre en tentant une entrée saut périlleux avant. Ma réception sur le bout des orteils ne fut pas des plus réussie. Le badminton me semblait moins dangeureux, me suis jamais rendu aux sélections provinciales, m'étant fait battre par une fille deux ans plus jeune. La course à pied que j'adorais me voyait arriver dernière dans les courses à longues distances car je regardais les arbres et les oiseaux le long du parcours. Courtes distances on oublie ça, j'ai vraiment un frame de chat. Au Cegep j'ai fait partie de l'équipe d'escrime, j'étais pas trop mauvaise, mais je manquais de combativité. Devant une adversaire agressive je me laissais toucher pour qu'on en finisse. J'ai fait de la plonger sous-marine mais j'ai failli me noyer, l'équipement était bien trop lourd pour moi. J'étais également dans la troupe de danse et là je me sentais à ma place. La danse m'ancre dans mon corps, suscite des rencontre avec les autres danseurs et me permet de m'exprimer en plus. Que demander de mieux pour une personne comme moi? Adulte j'ai essayé le trapèze mais comme je voulais un enfant j'ai arrêté, c'était un peu risqué. J'ai continué de danser et je n'ai jamais arrêté. Bon, je fais aussi du vélo et du ski mais l'un c'est pour me déplacer et l'autre c'est quand j'ai un lift pour aller à la montagne, c'est à dire pas très souvent. J'aime nager, je suis souvent la première à l'eau et j'aime aussi plonger. Je n'ai jamais excellé nulle part, dans les sports comme ailleurs. Je ne fais pas partie du gratin, de la crème, mais j'ai toujours bougé pour le plaisir de me sentir vivante. Dans tout ce que je fais je tente de garder cette attitude sportive, continuer même si je ne suis pas une championne. L'important n'est-il pas de participer? Pourtant quelquefois il faut abandonner et trouver autre chose plus approprié à nous. Je vais abandonner ma page dans le site de l'Association des Illustrateurs. Elle me coute trop chère et ne me rapporte rien. J'ai suffisamment percévérée dans cette direction. Rassurez-vous je vais continuer de dessiner, c'est certain, j'aime trop ça. Il est toujours difficile d'abandonner, c'est une illusion que l'on perd. Les illusions de gloire nous font souvent avancer, nous poussent à nous dépasser. Recevoir des fleurs pour ce que l'on fait c'est agréable mais j'aime autant recevoir les graines de pissenlits apporter par le vent. Abandonner un rêve nous ramène à la réalité mais aussi nous permets de nous concentrer sur un autre plus réaliste et qui sait qui marchera peut-être!

Allongée dans l'herbe

des graines de fleurs au visage

à chaque coup de vent

6 commentaires:

linda a dit...

recevoir les graines de pissenlits apporter par le vent..

j'aime vraiment beaucoup cette image..

linerouge a dit...

J'aime aussi les graines de peupliers beaumiers qui font de la laine pour les étés frileux.

Denis T. a dit...

Nous avons en commun le plaisir de bouger et des différents sports.

Je viens de renouer avec le ping-pong justement! Absolument tripatif!

linerouge a dit...

Hip, hip, hip, hourra pour le ping-pong. J'ai de bons reflexes, je te prends quand tu veux.

Crispi ou Djo a dit...

Mon lac à moi!


Djo

linerouge a dit...

Oui, je sais, et il est toujours aussi beau et j'aime toujours autant m'y baigner.