24 septembre 2010

Centre Malépart




Sous un ciel d'automne
marcher jusqu'à la piscine
sans se faire mouiller

Under an autumn sky
walking to the swimming pool
wethout getting wet

Bajo un cielo de otono
caminar hacia la piscina
sin mojarse

Ce sont de nouvelles pages pour le projet Sketchbook. J'y associe toujours un haïku que je traduis en anglais et bientôt en espagnol aussi. Ce projet me permet de découvrir mon quartier. Je dessine ce qui se trouve autour de chez-moi et les activités auxquelles je participe. Cette semaine j'ai eut mon premier cours de Pilates que j'ai détesté. J'ai eut l'impression d'être dans l'armée, l'idée même de souffrir pour me faire du bien me dégoûte au plus haut point. J'ai tout de suite fait un changement de cours pour suivre plutôt celui de yoga et j'y ais rencontré une excellente professeure qui possède une voix douce et calme. J'ai renoncé aujourd'hui à aller nager comme je le fais tout les jours de la semaine parce que j'ai trop mal partout, surtout aux épaules. C'est la faute du Pilates, on ne m'y reprendra pas. J'aimais mieux la barre au sol que nous faisions en danse, ça lui ressemble mais il n'y avait pas cet esprit: ça fait mal mais c'est bon pour vous, c'était plutôt vous voulez être danseuse alors faites travailler vos muscles. À cette époque j'étais jeune et beaucoup plus en forme mais surtout je pratiquais ce genre d'exercice trois fois par semaine et c'était beaucoup moins douloureux. Juste une fois par semaine cela ne peut qu'être douloureux, ce n'est pas suffisant pour améliorer ma force musculaire de façon importante. Le yoga, je le pratique déjà chez moi, de façon intermittente mais en prenant un cours cela me motive davantage. L'évolution se fait lentement mais sans douleur et de façon plus naturelle. Au moins il y a trois hommes dans le cours de yoga contre pas un seul dans le pilates. Les femmes sont toujours à l'affût de ce qui est à la mode et je peux vous dire que c'est moins le fun que l'aérobie. Je vais donc continuer de nager le plus souvent possible, j'en suis rendue à 24 longueurs de 25m, et de faire du yoga chez moi de temps en temps avec le soutien de mon cours du mercredi soir. Demain je ferais du vélo pour découvrir les artistes du quartier lors des Journées de la Cultures car il y a beaucoup à voir. Même chose pour dimanche. Je vais être occupée, une chance que je suis en forme.



Arriver au bout
du corridor de nage
reprendre mon souffle
 
Arriving at the end
of the swimming lane
catching my breath

Llegar hasta el fin
del corridor de natacion
recuperar el aliento

2 commentaires:

helena a dit...

Quand j'ai décidé de devenir prof je n'imaginais pas que j'avais dû travailler toute la semaine à l'école et le weekend à la maison, toujours pour l'école!
Quand j'ai du temps libre, je m'occupe de la maison et de mes bricolages. Et c'est quand j'ai de la chance que je me promène à pied et c'est tout! Et j'ai nostalgie de quand je me promenais par des km ou à la plage! Et le vélo? Complètement abandonné au garage!!!

linerouge a dit...

Je dois avouer que je suis présentement au chômage et que je profite de ce temps pour refaire mon portfolio afin de reprendre ma carrière commepigiste en illustration. Je fais mon horaire à ma façon et selon mes goûts. J'ai donné dans le travail dans un bureau à 40 heures par semaine et je n'en veux plus.