02 mars 2016

Retour

Okuni


La table à dessin 
encombrée jusqu'aux oreilles
-retour au travail


Paradoxalement, je n'ai jamais autant travaillé que depuis que je suis au chômage.  Bien entendu, je ne suis pas rémunérée.  Nous vivons dans un univers de bénévolat.  L'humanitaire, la santé et bien sur, la culture, ne pourraient pas fonctionner sans cela.  C'est une aberration, mais c'est la réalité. 

Ma professeure de danse japonaise, Kayo Yasuhara, va présenter une pièce de danse et de théâtre inspirée de la vie de Okuni, la fondatrice du Kabuki.  Je lui donne un coup de main.  Je m'étais proposé pour illustrer un kamishibai racontant un des mythes fondateurs du Japon: l'histoire d'Amaterasu, déesse du soleil qui donna sa lumière au Japon grâce aux ruses d'une danseuse.  Ce kamishibai servira de préambule à la pièce.  Un kamishibai est une ancienne forme de théâtre ambulant ou des conteurs se servaient d'illustrations présentées dans une petite boîte.  Puis après l'avoir aidé à trouver une salle, j'ai réalisé son affiche, sa page événement sur facebook, j'ai assisté à plusieurs de ses rencontres de production, j'ai rédigé son communiqué de presse et l'ai envoyé aux médias qui s'intéressent à la danse.  Aujourd'hui, je lui fabrique des objets qui compléteront un de ses costumes dont une partie à été ajustée de mes mains.  En fait, j'adore ça.  J'aimerais en faire mon travail, rémunéré cette fois.  J'apprends, je prends de l'expérience et en fait, j'ai beaucoup à donner car je suis polyvalente.

J'ai commencé cette semaine une formation chez Transart.  Je vais apprendre à faire de la sérigraphie.  Une corde de plus à mon arc.  Je ne sais pas encore où cela va me mener, mais j'ai hâte de commencer.  C'est demain mon premier cours et c'est pourquoi je suis de retour sur ce blogue, pour passer le temps, pour patienter.  J'ai entrepris ce blogue comme un loisir et j'ai le désir aujourd'hui de le continuer.  C'est un retour au plaisir de diffuser ce que je fais.

J'ai vécu ces dernières années des moments difficiles, mais je suis maintenant au mieux de ma forme.  Je remercie ceux et celles qui m'ont aidée en m'accompagnant dans ces temps peu cléments.  Ils, elles, se reconnaîtront.  Je les embrasse et les chéris.  J'espère pouvoir tenir à nouveau de blogue afin de poursuivre cette démarche en communication, qui devient de moi en moi un loisir après tout.  



1 commentaire:

oldpondcomics a dit...

Tu as tellement de talent. Illustations, écriture, et toutes ces autres habiletés dont tu fais profiter des organisations. Toujours un plaisir de te lire et d'en apprendre plus sur tes démarches.